Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, et plus si affinités

Strongholds & Followers

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture dure de 264 pages en couleurs.

Document de 265 pages.

Description

Strongholds & Followers propose aux joueurs de renouer avec la tradition des premières éditions de D&D de construire son bastion à partir du niveau 7. L’on y trouve des règles pour développer ces strongholds, quels que soient leur type, gérer les avantages de classe qu’ils apportent à leur propriétaire, et recruter des suivants. Par extension, l’ouvrage inclut également des règles de guerre, de concorde avec sa divinité, de création des sorts et de gestion des suivants en jeu. L’un des niveaux de la souscription ayant permis la publication de l’ouvrage a aussi permis d’intégrer un scénario mettant en jeu les règles ici exposées.

Cet ouvrage a fait l’objet d’une souscription participative sur Kickstarter particulièrement fructueuse puisqu’elle a récolté 2.121.465 $ pour 28.918 souscripteurs. La plaçant dans le top 100 des campagnes de la plate-forme, tout secteurs confondus. Et détrônant la seconde édition de 7th Sea (1.316.813$ et 11.483 contributeurs) au rang de meilleure campagne de financement pour un jeu de rôle. Et ce, même si dans ce cas-ci, il s’agissait d’un unique supplément et non de la réédition entière d’une gamme de jeu. Cette souscription fut aussi le moyen de financer le studio TV de MCDM, pour parfaire ses streaming de campagne sur twitch et discord.

Après une page de titre, une seconde de crédits et ours, et une troisième de remerciement global aux 28.918 contributeurs du Kickstarter et 3.114 testeurs, s’ouvre l’avant-propos du livre (1 page) où Foreword relate les début de Matthew Colville dans le monde du jeu de rôle et sa profession de foi sur l’utilité intrinsèque du jeu de rôle pour lui-même, et Sine Qua Non remercie les personnes qui lui ont permis de développer son univers et sa carrière dans le monde du jeu de rôle. 1 page de table des matières ferme cette partie avant de passer au cœur de l'ouvrage.

Lequel débute sur une Introduction (2 pages) qui, comme tous les chapitres, s’ouvre sur une illustration pleine page. La seconde page expliquant le propos de l’ouvrage et exposant globalement son contenu. Cette introduction s’attarde aussi un instant sur l’aspect optionnel de ses règles – certains MJ n’étant pas forcément prêts à les intégrer à n’importe quelle campagne – et sur la notion d’alignement utilisé en son sein.

Strongholds (60 pages) se consacre à l'essentiel de l’ouvrage. Il débute en expliquant l’intérêt de les développer (acquérir du pouvoir et avoir une réelle raison de rechercher des ressources pécuniaires) puis en détaillant leurs quatre différents types (keep, tower, temple, establishment) et la combinaison de plusieurs (castle) avant de passer sur l’aspect pratique de se procurer et conserver un stronghold (coût, temps, moyens, guerres etc.) en fonction de son cadre de campagne. Enfin, il présente la notion d’extended rest qui consiste à s’occuper pendant une semaine de son stronghold pour pouvoir bénéficier de ses capacités spéciales et aborde les impératifs politiques liés à la possession d'un tel monument (8 pages pour le tout). Le chapitre se poursuit sur la description des quatre types de Strongholds, présentant leurs mécaniques, variantes et donnant des exemples, cartes à l’appui :

  • The Keep (6 pages) qui permet de recruter des unités armées et de bénéficier d’entraînements martiaux. La variante du camp barbare en présente une option plus mobile, et deux pages dont une illustration pleine page proposent une version encore plus mobile : le bateau pirate ;
  • The Tower (8 pages) qui permet de mener des recherches arcaniques et donc de développer de nouveaux sorts ou d’en modifier d’autres déjà existants ;
  • The Temple (5 pages) qui permet d’invoquer l’aide de sa divinité, et d’obtenir ainsi des serviteurs venus d’autres plans. La variante du bosquet druidique (Druid’s Grove) permet de bénéficier d’un sort particulier lié au temple en question ;
  • The Establishment (5 pages) qui permet de générer des rentrées financières, récolter des rumeurs ou demander (et payer) les faveurs d’alliés afin de bénéficier de l’avantage de son stronghold.

Le chapitre se poursuit ensuite avec Stronghold by Class (28 pages) qui offre les règles spécifiques que procurent les strongholds à leur propriétaires quand ils sont sur leur domaine (demesne effects), à la manière des antres des monstres les plus importants, mais pour les PJ. Après 2 pages de règle sur l’attribution et l’usage de pouvoirs, 24 pages présentent les douze classes par une illustration pleine page et une page décrivant leurs bénéfices :

  • Barbarian’s Camp ;
  • Bard’s Theatre ;
  • Cleric’s Church ;
  • Druid’s Grove ;
  • Fighter’s Fortress ;
  • Monk’s Monastery ;
  • Paladin’s Chapel (qui n’a pas d’illustration pleine page mais 2 pages de règles dont celle de monture de paladin) ;
  • Ranger’s Lodge ;
  • Rogue’s Tavern ;
  • Sorcerer’s Sanctum ;
  • Warlock’s Fane ;
  • Wizard’s Library

Pour conclure, le chapitre aborde sur 1 page les Villain Strongholds aux règles simplifiées qui permettent de donner des bonus aux minions des Villains en question ; et quatre tables sur une dernière page pour déterminer les Special Allies que peuvent attirer les PJ.

Le second chapitre, Followers (30 pages), traite, comme son nom l’indique, des suivants que les PJ peuvent recruter. Cela va des unités militaires (Units) aux PNJ qui se joignent aux personnages (Retainers). Le chapitre commence sur 3 pages d’usage et de règles sur les Retainers, leurs caractéristiques et capacités (les Units étant traitées en 1 paragraphe) suivies de 10 pages de profils de quarante Retainers divers. Vient ensuit le cas des artisans sur 14 pages (2 pages de règles et onze artisans). Enfin, Ambassadors et Allies sont rapidement présentés ensemble sur 1 page suivie d’une nouvelle d’1 page relatant le recrutement d’alliés spéciaux.

The Siege of Castle Rend (50 pages) est un scénario en quatre parties pour un groupe de cinq personnages de niveau 5. Il prend place dans une région de Vasloria (une cadre de campagne de MCDM analogue à l’Europe médiévale) dénommée Aendrim. Après 3 pages de présentation et résumé, et 3 pages de présentation des PNJ principaux, commence la campagne en elle-même :

  • Part 1 : The Village of Graveford (10 pages) s’ouvre sur l’attaque des orcs du White Tusk clan contre la boutique de potions de Pinna. La mage en question se retrouve alors enlevée à la faveur de la nuit, au grand dam des villageois ;
  • Part 2 : The Forest Rend (1 page) est un passage obligé pour toute personne qui voudrait suivre la trace des orcs pour délivrer Pinna car le campement des orcs se trouve en son cœur, au sein des ruines d’un ancien château ;
  • Part 3 : The Ruins of Castle Rend (13 pages) Propose de découvrir ledit château, occupé par des orcs, les esprits des anciens chevaliers occupant les lieu, la prisonnière du clan et un second prisonnier inattendu. Avec un peu d’astuce ou de courage, les PJ pourront se rendre maître des lieux et délivrer leurs prisonniers ;
  • Part 4 : The Siege of Castle Rend (7 pages) forcera les PJ à défendre leur nouvelle acquisition contre l’armée du despotique Lord Saxton mené par un sire Pelliton ignorant de leurs aventures mais désireux de faire mordre la poussière aux orcs.

Suivent les blocs de statistiques de PNJ sur 9 pages, 1 page d’objets magiques, une illustration pleine page et 2 pages de statistiques de 11 unités.

Les Annexes (116 pages) regroupent à la fois un bestiaire de 82 pages (New Monsters), 13 pages de règles de guerre (Warfare) qui offrent un moyen de gérer les batailles rangées de manière abstraite, et 20 pages de nouveaux objets magiques (New Items) dont de nombreux codex.

L’ouvrage se termine sur 1 page de texte de l’OGL de Wizards of the Coast.

Cette fiche a été rédigée le 2 janvier 2019.  Dernière mise à jour le 8 avril 2019.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.