Contenu | Menu | Recherche

C'est méchant un Grog

Fabrique de l'Horreur (La)

.

Références

  • Gamme : Crimes
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Ecran
  • Editeur : Caravelle
  • Langue : français
  • Date de publication : février 2007
  • EAN/ISBN : 978-2-9527466-1-8
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Ecran à trois volets accompagné d'un livret de 64 pages

Description

Les trois volets de l'écran présentent côté meneur de jeu les tables correspondant aux règles de simulation, le répertoire des états psychologiques et déchéances, ainsi que des tableaux et renvois concernant la vie quotidienne à la Belle Epoque. Le livret qui accompagne l'écran est une boîte à outils et une boîte à idées sur l'un des genres principaux explorés par Crimes : l'Horreur.

Le premier chapitre ("La Fabrique de l'Horreur", 10 pages) invite le meneur à analyser les aspects essentiels du genre et à les démonter afin d'en retirer l'essentiel, et ainsi éviter de tomber dans les stéréotypes qui nuisent tant au genre. Il présente aussi un panel de conseils afin de mettre en scène l'Horreur de manière générale.

Le deuxième chapitre ("Sept Contrées de l'Horreur", 32 pages) explore sept sous-genres comme autant de territoires inexplorés. Pour chaque contrée, le lecteur trouvera une définition du genre, un panel d'ambiances à mettre en scène, quelques adaptations éventuelles de règles afin d'accentuer certains aspects du jeu, des canevas d'histoires pouvant servir d'entames de scénarios et des recommandations concernant les personnages ou les "monstres" à mettre en scène. Les sept contrées explorées sont l'horreur gothique, l'horreur expressionniste, l'horreur onirique, l'horreur sadique, l'horreur parapsychologique, l'horreur psychologique et l'horreur objective. Quelques variations sur ces thèmes, dont le découpage n'a rien d'absolu, sont aussi proposées.

Le troisième chapitre ("Galerie des Antagonistes", 13 pages) est une petite galerie des horreurs proposant neuf nouvelles créatures à mettre en scène, conseils et caractéristiques à l'appui. Le diable, les fantômes du passé, l'objet, le vampire, l'ogre, la créature, le mutant, la chose sans nom et l'altération du moi rejoignent ainsi les créatures proposées dans le livre de base.

Le quatrième chapitre ("Conseils pour le MJ dans le feu de l'action", 6 pages) propose, comme son titre l'indique, des conseils destinés aux meneurs. Ces conseils visent principalement à distiller l'ambiance à la table de jeu, à préparer et mettre en scène les scénarios et scènes, à rendre l'interprétation des personnages plus intéressantes ou à bien utiliser les règles de Crimes.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Dino  

L'écran :
Le format à l'italienne est super bien vu, l'illustration est tout à fait dans l'esprit et la matière en elle-même est très agréable au toucher.

La fabrique de l'horreur :
Génial ! Par l'originalité, le travail important de recherche documentaire effectué sur les différents genres liés à l'horreur et la maturité du ton employé. Une excellente source de documentation et d'inspiration pour l'écriture de scénarios.

La présentation de l'ouvrage est tout simplement magnifique ; le maquettage, les marges illustrées, les polices de caractère chiadées, le choix des dessins, vraiment tous très beaux.

Un grand merci donc aux Ecuries d'Augias et à Caravelle pour ce bien bel ouvrage, qui laisse augurer de la qualité de ce qui suivra. Et quand on sait que tout cela est fait dans le respect de l'environnement (papier et encres), là, je dis également bravo.

sheol  

Coté écran : 3 volets à l'italienne. Si le format me rebutait je dois admettre qu'à l'usage c'est bien pratique. L'illustration, très jolie, met bien dans l'ambiance les joueurs. Côté MJ, il y a tout ce qu'il faut avec des renvois par pages très utile. Bref tout bon.

Côté livret : le découpage de l'horreur, même si ca n'est pas forcement celui que j'aurais fait, est cohérent. La partie théorique de chaque thème peut rebuter le roliste plus pragmatique. Personnellement j'ai trouvé les définitions des genres justes et les références aux diverses oeuvres très appréciables. Ensuite, la mise en pratique de chaque genre donne des outils concrets pour la mise en place de l'ambiance. On connaît tous quelques « trucs » mais là ils sont compilés, classés et tout le monde trouvera des astuces qu'il ne connaît pas.

Enfin des ajustements de règle pour Crimes, puisque jusque là tout est générique, pour chaque genre, pas encore utilisés mais logiques et bien vus. La fin de l'ouvrage propose des variantes aux ambiances déjà proposées, ce qui augmente encore le champ des possibilités et enfin un petit catalogue de nouveaux archétypes de monstres bien sympathiques pour chaque genre avec des conseils de mise en place encore une fois bien vus.

Bien vu est le terme qui correspond le mieux à ce livret qui donne tout les éléments pour mettre en place une ambiance horrifique, bref une réussite.

Wang  

Sorti rapidement après le livre de base, ce premier supplément papier de la gamme Crimes remplit son office de fort belle manière.

L'illustration de l'écran est vraiment dans le ton du jeu et côté meneur, toutes les tables utiles au meneur sont présentes. Le seul bémol concerne la rigidité de l'écran que j'aurais aimé plus dur. Mais j'imagine que les coûts de production ont dû entrer en ligne de compte.

Concernant le livret, j'ai beaucoup aimé l'idée du supplément générique sur l'horreur utilisable dans d'autres univers de jeu.

Garall  

Commençons par le seul point négatif : l'écran est un peu "mou", et je ne suis pas sûr de sa durée de vie... Cela étant dit, passons aux choses sérieuses.

D'abord, pour compléter les remarques sur l'écran, l'illustration est remarquable. Elle est beaucoup plus forte que les images que l'on peut voir sur le net et rend bien l'ambiance du jeu. Les tables sont utiles, bien que peu nombreuses, ce qui est normal vu le système narratif.

Ensuite vient le livret. Et là, c'est tout simplement un des meilleurs suppléments pour un jeu d'horreur que j'aie eu l'occasion de lire. Il foisonne de conseils aussi bien sur les thèmes, que sur les méthodes pour les mettre en place. Ça donne envie de créer tout de suite un scénario et d'explorer les différentes pistes proposées. Les citations régulières aident à se mettre dans l'ambiance.

Bref, à acheter d'urgence, même si vous ne jouez pas à Crimes. Ce supplément est un must pour tout meneur de jeu horrifique digne de ce nom !

Benjamin 'The old Ben' Diebling  

L'écran : côté dessin la partie en premier plan est vraiment pas super, le mec ressemble à rien et la nana n'est pas crédible. Le reste est vraiment terrible, la fenêtre, le chat, la fête, bref à part le fait qu'on a voulu à tout prix caler un plan en avant c'est du tout bon.

Le format, malgré du A4 classique sur 3 pans, reste ce que tout Mj souhaite pour un écran et pas un truc énorme.

L'intérieur de l'écran est plus que complet, il y a tout ce qu'on attendait et pas plus pour éviter le cafouillis. Juste ce qu'on a besoin d'avoir sous les yeux, et en plus tout est clair.

Le livret : bon déjà ce qui est dommage ce sont les petites coquilles, qui sont très rapidement oubliées vu la qualité du supplément.

Mis à part ça on se retrouve avec quelque chose de surprenant dans la main. Ma première réaction à été "Et merde ! Pas de scénar !"... et après lecture en un après-midi sur les routes, je ne peux dire qu'une chose : "bien joué"... Car le titre est tout aussi éloquent que ce que je vais vous dire : "la fabrique de l'horreur", et c'est véritablement ça que l'on tient dans les mains : des explications et références à foison (films, livres...) et surtout des conseils pour le mj pour les différents genres horrifiques détaillés.

Bref s'il y a un écran d'horreur de référence à avoir pour le livret joint c'est bien celui-là.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques