Contenu | Menu | Recherche

Le GROG est votre ami

Scrolls of Skelos (The)

.

Références

  • Gamme : Conan OGL
  • Sous-gamme : Conan OGL - 1ère Edition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles
  • Editeur : Mongoose Publishing
  • Langue : anglais
  • Date de publication : avril 2003
  • EAN/ISBN : 1-904577-78-4
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 128 pages en quadrichromie.

Description

Si le livre de base présentait déjà les règles complètes de gestion de la magie, il ne proposait qu'un nombre limité de sorts et d'objets magiques. The Scrolls of Skelos s'intéresse donc de plus près à la sorcellerie à l'Age Hyborien à travers de nouvelles incantations, mais aussi d'une présentation plus détaillée de sa philosophie et de ses pratiquants.

"Sorcery" (21 pages)

Cette section propose un recueil de trente nouveaux sorts, pour la plupart tirés des nouvelles de Howard. Un tableau récapitulatif en début de chapitre permet de sélectionner aléatoirement les sortilèges possédés par un sorcier ou une créature surnaturelle. Ce chapitre introduit également deux nouveaux styles de sorcellerie : la sorcellerie cosmique, qui permet d'altérer les paramètres d'autres incantations, et l'Immortalité, qui agit directement sur l'essence vitale des sujets.

"Feats of Sorcery and Weirdness" (8 pages)

Une vingtaine de nouveaux dons font leur apparition dans ce chapitre : des dons généraux plutôt destinés aux sorciers, mais aussi des dons de créatures et bien sûr des dons de sorcellerie permettant de créer des objets magiques, des créatures mutantes et surnaturelles, ou de modifier les paramètres des incantations.

"Permanent Sorcery" (11 pages)

Ce chapitre propose des règles permettant de rendre certaines incantations permanentes. Il s'attarde notamment sur les "créatures sorcières" et les règles qui les dirigent, ainsi que la fabrication d'objets magiques.

"Sorcerous Items" (22 pages)

Ce chapitre recense les objets magiques apparus dans la saga de Conan et non présentés dans le livre de base. Il s'intéresse notamment aux grimoires et à leurs caractéristiques, mais présente également des armes et armures magiques, des potions et autres herbes utilisables par les sorciers, ainsi que différents objets relevant de l'alchimie.

"Creatures of Sorcery" (32 pages)

Cette section est un bestiaire regroupant une trentaine de créatures, là encore issues de la saga de Conan. La part belle est faite aux seigneurs démons, avec lesquels les sorciers peuvent conclure des pactes.

"Sorcerous Culture" (8 pages)

Ce chapitre présente trois nouvelles religions spécialement destinées aux personnages pratiquant la sorcellerie : Skelos, ancien sorcier vénéré comme une divinité, Thaug, démon oriental et Yajur, dieu kosalan des assassins. Trois classes de prestige représentant des organisations magiques sont ensuite détaillées : le Seigneur du Cercle Noir, le Maître du Cercle Noir et le Sorcier du Cercle Écarlate.

"Wizards, Witches and Shamans of the Hyborian Age" (14 pages)

Cette section propose une galerie des principaux sorciers de l'Age Hyborien. On y retrouve les magiciens les plus célèbres de la saga comme Thoth-Amon et Xaltotun, mais aussi des créatures surnaturelles comme Atali et les Géants du Gel.

"Help for Games Masters" (8 pages)

Cet ultime chapitre vient compléter celui du livre de base en donnant de nombreux conseils aux meneurs de jeu sur la gestion de la sorcellerie dans une campagne de Conan : ambiance, nature et psychologie des érudits et sorciers, étude des différentes règles de la sorcellerie et de leurs conséquences.

La dernière page de l'ouvrage est un appendice présentant des règles de combat en trois dimensions pour les créatures volantes.

 

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 30 août 2019.

Critiques

Guilhem  

 

Consacrer le premier supplément pour Conan RPG à la sorcellerie m'a d'abord paru un peu inquiétant. Je redoutais qu'il ressemble aux innombrables "tomes of magic" pour le d20 System (notamment ceux publiés par Mongoose). Mais The Scrolls of Skelos est une heureuse surprise : les nouveaux sorts proposés sont tous issus des romans et adaptés avec brio, les classes de prestige sont, comme l'avait annoncé l'éditeur, typiques du monde de Conan, et l'ensemble de l'ouvrage propose une excellente analyse des forces magiques à l'Age Hyborien. J'ai particulièrement apprécié l'abondance des suggestions et conseils, et le fait que les auteurs n'imposent aucun point de vue : la sorcellerie et les forces occultes demeurent ce que le MJ en fera, ce qui accentue leur côté mystérieux.

D'un point de vue pratique, la sorcellerie devient encore plus puissante et encore plus dangereuse que dans le livre de base, et c'est tout à fait le genre de livre à confier aux joueurs souhaitant incarner un sorcier : une fois qu'ils auront pris connaissance des risques que cela comporte, ils y réfléchiront à deux fois.

Je regrette cependant que le livre ne propose aucune méthode de conversion ou de création de nouveaux sortilèges. Même si le groupe de PJ ne comprend aucun jeteur de sorts, ils en rencontreront fréquemment et le MJ risque de se retrouver rapidement à court d'incantations originales.

The King  

 

Les illustrations sont toujours aussi peu nombreuses et aucune de pleine page et leur qualité est acceptable sans être exceptionnelle. La couverture par contre sort du lot et présente tout à fait le ton Sword and Sorcery. On y trouve toujours des extraits des nouvelles de Howard, mais les sources ne sont toujours pas citées. C'est amusant au début de faire jouer sa mémoire (surtout quand on a lu les livres en français), mais cela devient lassant à la longue. De plus, la police utilisée n'est pas des plus lisible et les petits caractères en rouge ne facilitent pas le travail.

Le premier chapitre important concerne les sorts ; comme dans le livre de base, ils sont fidèles à l'esprit "Sword & Sorcery", c'est-à-dire proche de l'Appel de Cthulhu et la plupart sortent tout droit des aventures de Conan (d'où les extraits). Ensuite vient un chapitre sur la magie permanente et des règles judicieuses sur la création d'aberrations : donner vie à de nouvelles créatures issues de divers animaux, propres aux monstres de la mythologie (manticore, centaure, harpies, etc.). La tendance contre-nature de ces expérimentations est bien représentée car tous les monstres ainsi créés sombrent irrémédiablement dans une folie destructrice, à l'image de la création de Frankenstein.

Ce chapitre me fait penser au passage du Silmarillion sur la création des orcs et des trolls par Morgoth, où tout ce qui n'est pas naturel est voué au mal et à la destruction. Le seul bémol est une immunité systématique à tout sauf au feu ou aux armes en argent qui sont plutôt des défenses que possèdent les démons.

On en vient donc aux chapitres des créatures, avec de nombreux nouveaux monstres et pas mal de démons. Là encore, il s'agit d'inventions pures de Howard et tous les pastiches ont été mis de côté. Pas grand-chose à dire, si ce n'est que je ne suis pas trop d'accord avec les valeurs données à Yag-Kosha, l'humanoïde à tête d'éléphant (que l'on trouve dans la nouvelle "La tour de l’Éléphant") car vu la difficulté de pratiquer la magie je doute qu'il soit du 10ème niveau (créer une haute tour de manière permanente en une nuit témoigne tout de même d'une puissance importante).

Nous avons ensuite droit à tous les grands sorciers de l'âge hyborien (Thoth-Amon, Xaltotun, Salomé, etc.) qui sont tous du 17ème niveau au minimum. Il y a tout de même deux grands absents : Yara le prêtre qui dirige tout de même le royaume de Zamora à la place du roi, ainsi que Pelias qui est considéré comme un des sorciers les plus puissants et qui est un des rares à avoir survécu à une rencontre avec Conan, à qui d'ailleurs Pélias doit la vie.

Le dernier chapitre, d'une petite dizaine de pages donnent des indications pour intégrer une sorcier dans une campagne. Pour ma part, je juge ce chapitre inutile et aurais préféré plus de "matières utilisables".

Un défaut important : l'absence d'index.

En conséquence, il y a des progrès par rapport au livre de base (peut être que je commence à m'habituer au système D20), mais je trouve qu'il reste encore bien des lacunes : Un bon nombre de sorts, d'objets magiques ou de créatures démoniaques ne sont pas présentés. Pourquoi n'avoir pas publié un supplément de 160 pages en faisant quelque chose de vraiment complet ? Tout simplement parce que cela permettra à d'autres suppléments de voir le jour. Au final, je me met à regretter le bon vieux temps où l'on pouvait trouver la majorité des sorts, des objets magiques et des monstres regroupés ensemble plutôt que de les voir éparpillés au fil des parutions.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques