Contenu | Menu | Recherche

L'imagination n'est fertile que lorsqu'elle est futile (V. Nabokov)

Cantrip Cards Pack

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Pochette plastique contenant 10 cartes de format 127 mm sur 70 mm dont 6-7 cartes de bêtises (bunk).

Description

Les cartes de cantrip sont une aide de jeu non obligatoire mais fortement suggérée dans la première édition anglaise du jeu pour lancer des charmes (cantrips) à Changeling. Elles sont toutes illustrées au moins sur une face et correspondent aux différents éléments nécessaires pour obtenir un effet magique :

- les arts (arts) : chaque carte décrit un des charmes. Le changelin doit la jouer pour obtenir un effet. Il commence le jeu avec autant de cartes qu'il a de points en Art.

- les royaumes (realms) : chaque carte décrit la cible du charme. Le changelin doit la jouer pour obtenir un effet. Il commence le jeu avec autant de cartes qu'il a de points en Royaumes.

- les bêtises (bunks) : chaque carte décrit une bêtise à accomplir pour réaliser le charme et le nombre de points de succès qu'elle procure. Le paquet de bêtises est mélangé et le changelin en pioche une ou deux pour déclencher son effet magique.

- les cauchemars (nightmares) : ce sont des effets néfastes que le changelin peut déclencher s'il a des points de Cauchemar. Les cartes sont alors mélangées au paquet de bêtises.

- les trésors (treasures) : ces cartes ne servent pas à lancer des sorts mais décrivent des trésors magiques. Ces cartes sont un bonus et sortent plus rarement que les autres.

Pour simuler le fait que le Songe ne se répète jamais, une carte est jetée par le joueur à chaque charme qui est lancé. Il peut renouveler son stock en dormant ou en récupérant du glamour par la rêverie ou l'extase.

La série complète compte 168 cartes.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

Plusieurs manières d'évaluer ces cantrip cards :

En termes de jeu : le système a vite été abandonné parce qu'il était couteux et restrictif (il faut collectionner les cartes) et répétitif (on ne lance de charmes que selon les cartes qu'on tire en cours de scénario). Donc la règle sur les cantrip cards a été abandonnée dès la sortie du player et totalement gommée de la seconde édition.

Autre utilisation des cartes : des rappels sur les sorts donc on dispose. Objet ludique assez sympa à tenir en main, plutot accessible pour les joueurs débutants car il permet de leur rappeler les charmes qu'ils peuvent lancer. Il y a un rappel de règles sur les cartes. Et surtout : plein de nouvelles illustrations pour changelin : la valeur des cartes, c'est la qualité des illustrateurs.

Il n'y a pas de cartes rares parmi les cartes d'arts et de royaumes donc on peut rapidement se faire une collection sans trop de doubles. Les quelques cartes de trésors (des bonus pas du tout nécessaires au jeu) sont peut être plus rares puisque je n'en ai pioché que quelques uns.

En conclusion : à posséder pour les illustrations ou comme goodies pour les afficionados.

Critique écrite en février 2010.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques