Contenu | Menu | Recherche

Fluctuat, nec mergitur

Compagnie de l'Ombre (La)

.

Références

  • Gamme : Bitume
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Futur Proche
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1987
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret de 36 pages à couverture souple.

Description

La première partie de ce scénario est déjà parue aux éditions EFGE sous le nom Les Chevaliers de l'Apocalypse. Ce scénario pour Bitume est prévu pour être joué par 4 à 6 (noté sur la couv) ou 3 à 5 (noté à l'intérieur) joueurs débutants. Son adaptation à des personnages plus expérimentés ne devrait pas poser de problèmes. Les personnages ne sont pas forcément des prétirés, même si de tels personnages sont proposés, mais doivent être créés avec certaines particularités qui justifient que le PJ a été chassé de sa tribu d'origine, devenant Paria et ne dispose que de peu de choses.

L'action démarre alors que les PJ sont chargés de la corvée d'eau et qu'ils doivent pour cela traverser le territoire des Amazones et s'approvisionner chez la Confrérie du Serpent voisine. Un étendard "sauf-conduit" leur est confié. Une douzaine de véhicules surgissent alors avec la ferme intention de massacrer les Najas Écarlates et tout ce qui se trouve sur place. L'on reconnaît alors sur un des véhicules le blason des Chevaliers de l'Apocalypse, les fils du métal. Ces derniers sont au centre de tout le premier tiers de ce gros scénario. Affrontements, infiltrations, attentats, un florilège d'actions et d'action qui devrait ravire les plus remuants.

Le deuxième tiers déroulera une difficile enquête sur le meurtre du chef des Parias perpétré dans le propre QG de la compagnie de l'ombre. Cela alors que des alliances sont en train d'être passées entre différentes tribus. D'autres assassinats interviendront pour pimenter l'affaire et augmenter l'intérêt stratégique des discussions autour des alliances. Bien entendu, ce sont les PJ qui sont chargés d'enquêter, avec obligation de résultats.

Le dernier tiers reprendra un tour plus agressif personnifié par un changement de chef à la tête de la compagnie de l'ombre, nouveau chef qui compte bien se venger des instigateurs des assassinats perpétrés plus tôt. Un ton plus agressif c'est peu dire car il se prépare une véritable guerre. Les PJ sont envoyés en émissaires dans les autres tribus pour les rallier à la cause de la Compagnie. Ils passeront alors des épreuves qui détermineront, par leur réussite ou échec, le degré de sympathie des dites tribus envers les Parias et leur projet. L'affrontement final sera explosif et détonnant.

Ce gros scénario est prévu pour durer trois séances de 4 heures environ. Les huit pages centrales regroupent les cartes et plans nécessaires et les onze dernières présentent les tribus rencontrées, leurs véhicules, une nouvelle tribu : les PARIAS, un nouveau véhicule, nouvelle arme, nouvelle plante et toutes les caractéristiques des PNJ rencontrés. Six personnages prêts à jouer sont proposés et l'ouvrage se termine par un errata d'Acide Formique.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 20 août 2009.

Critiques

Jérôme, Le P'tit Timonier  

Il faut remettre ce supplément dans le contexte. C'est sur qu'il a mal vieilli, avec ses encadrés "a lire aux joueurs" et ceux "réservés au MJ", sans oublier les plans avec chaque pièces numérotée pour faire référence aux descriptions dans le texte.

Oui, oui, ça ressemble beaucoup à un vieux module...

Mais l'histoire reste sympathique, et un MJ un peu motivé saura transformer ce synopsis, prétexte à la baston, en une intrigue bien ficelée.... et pleine de bourre-pif !

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

  • Stéphane Quintrel  

Critiques

  • Moyenne des critiques