Contenu | Menu | Recherche

Fluctuat, nec mergitur

Volume 1 : Faerie

.

Références

  • Gamme : Bifrost
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Davco
  • Langue : anglais
  • Date de publication : février 1977
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

livret à couverture souple de 74 pages, imprimé et relié, avec quelques illustrations intérieures en noir et blanc ne dépassant pas la demi-page.

Description

Cet ouvrage commence par la création de personnage, avec 20 caractéristiques et 49 alignements, et les classes de personnage possibles : guerrier, magicien, ou les deux à la fois. Le combat ou la magie ne sont pas décrits, par contre 14 pages de tables de rencontre permettent de peupler les parties, même si les créatures mentionnées ne seront pas décrites avant un futur supplément.

5 pages traitent des relations avec les dieux et des sanctions possibles si le personnage fait ce qu'il ne faut pas. Trois tables sont consacrées aux effets des prières, plus une pour tenter de faire pardonner une violation d'alignement, et une autre quand le personnage et son adversaire demandent l'aide des dieux dans un combat.

La position sociale se tire au hasard et peut varier de père inconnu à famille royale en passant par paysan, artisan, baron... Une autre table permet de savoir le nombre de frères et soeurs plus âgés, puis une troisième donne le pourcentage des revenus parentaux disponibles comme fortune de départ pour le personnage, en fonction de son origine et de son rang de naissance. Les femmes divisent par deux le résultat, car c'est malheureusement un monde sexiste et obscurantiste, selon les auteurs.

3 pages décrivent les mouvements sur la carte, et surtout la façon de dessiner une carte avec une liste des symboles, y compris chemin emprunté seulement par les elfes, portail dimensionnel et fontaine magique.

7 pages détaillent les maladies selon les climats, les blessures infectées ou non, les temps de récupération, la durée des soins, etc.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Jérôme 'Ficheur fou' Bianquis  

Même en le replaçant dans le contexte des débuts du jdr, c'est très mauvais. 3 classes de personnages, qui sont, comme le jeu, strictement orientées sur le combat, une avalanche de tables souvent futiles et d'alignements peu différenciés, et un démarquage de Donjons et dragons dans l'ensemble. C'est visiblement la production d'un groupe de potes qui jouaient du donjon amélioré (de leur point de vue)et qui ont voulu publier ce qui aurait du rester entre eux.

La création de personnage est totalement aléatoire, mais accumule les détails peu utiles comme le rang de naissance... Et ce n'est pas le fait de passer de 3 alignements de chaque type (loyal-neutre-chaos, etc.) à 7 qui va donner une originalité au jeu. Il faut juste gérer le fait d'avoir 49 combinaisons possibles au lieu de 9.

Je ne parle pas de la présentation matérielle, pour ne pas tirer sur une ambulance : mise en page amateur et, exceptionnellement (pour cette gamme) des illustrations intérieures, mais très mauvaises, sont des défauts courants à l'époque. De plus le livre est parfaitement inutilisable en l'état, sauf à ne jouer que des guerriers combattants d'autres guerriers. Les suppléments indispensables ne viendront que progressivement.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques