Contenu | Menu | Recherche

Le dernier site web avant la fin du monde

Dracs

.

Références

  • Gamme : Aquelarre
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : JOC Internacional
  • Langue : espagnol (castillan)
  • Date de publication : avril 1994
  • EAN/ISBN : 84-7831-126-2
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre au format 305 mm x 215 mm, couverture souple, 120 pages.

Description

"Dracs" est un supplément spécialement dédié au Dragon et à la Catalogne. Il contient les informations nécessaires pour vivre des aventures sur ces terres catalanes. Et pour ce qui est des dragons, comme le dit l'auteur Ricard Ibañez dans l'introduction : "Comme dans la vraie vie, ce livre est plein de Dracs. Comme dans la vraie vie, aucun d'eux ne crache du feu. Comme dans la vraie vie, tous sont dangereux, et ils devront être vaincus dans une lutte à mort".

Le premier chapitre "Lo Principat" (la Principauté, 4 pages) brosse un rapide portrait des terres catalanes, qui sont le décor exclusif de ce supplément : territoire, société, gouvernement, et chronologie 1300-1410.

Le chapitre "Traditions et coutumes magiques" (6 pages) décrit les principales croyances rurales (comme la cérémonie de l'arbre, ou les Saints ruraux), les rites et coutumes de mer (des "Gats de mar", l'équivalent catalan des "Chiens des mers", aux relations entre la mer et les femmes), les remèdes ancestraux (que ce soit pour se débarrasser des puces ou empêcher le passage des sorcières), les traditions liées aux sorciers et au diable (des chats aux dates du calendrier) , et les fêtes populaires (Carnaval, Semaine Sainte, etc.).

Les 7 pages du "Bestiaire catalan" nous amènent à la découverte de créatures plus ou moins avenantes (enfin, surtout "moins avenantes"). Farell, le géant mythique, compagnon d'armes du premier comte de Catalogne, qu'il a aidé à terrasser le dragon de Sant Llorenç. Les énigmatiques Esmolets, qui voyagent à travers toute la Principauté en exerçant le métier de forgeron. Les Joanets, des petits êtres de la famille des fées. Et bien d'autres encore.

Comme dans les autres suppléments de la gamme, le chapitre sur les "Légendes populaires de Catalogne" fournit des synopsis de scénarios, d'une demi-page chacun (ici 13 synopsis, en 7 pages). Chaque idée d'aventure est présentée avec une courte introduction présentant le contexte, puis une série de suites possibles.

La ville de Barcelone, capitale de la Principauté, compte environ 35.000 habitants à l'époque d'Aquelarre. Un chapitre entier (16 pages) lui est consacré, dont une double page pour une carte en noir et blanc. La Barcelone ainsi décrite "a été et n'a pas été", l'auteur l'avoue. Ce chapitre prend quelques libertés avec la division administrative de la cité, mais aussi avec la chronologie (surtout pour certains bâtiments) et avec les personnages. La galerie de personnages mélange en effet des figures historiques et d'autres sorties de l'imagination de l'auteur. Pour chaque quartier décrit, le MJ dispose aussi de petites idées d'aventures, exprimées en quelques lignes.

Les scénarios qui composent la suite du supplément peuvent s'enchaîner pour former une campagne de longue haleine (et pas de tout repos, qu'on se le tienne pour dit). Certains PNJ servent de liens, parfois forts, parfois distants, entre les épisodes.

"La cueva de la bruja" (La grotte de la sorcière) est un court scénario (4 pages), qui se déroule en 1351. Faut-il avoir peur quand un attardé mental vous dit "D'abord, vous serez prisonnier d'une ligature blanche, puis votre plus fidèle esclave vous trahira, enfin je reviendrai avec ceux qui vous ont laissés" ?

"El pacto" (Le pacte, 2 pages et demie) est dû à la plume de Miguel Aceytuno. Les PJ apprendront qu'il ne fait pas bon s'attarder dans un village qui a été totalement épargné par la peste de 1348. Le remède est-il pire que la mal ?

"Cuando el viento aulla tu muerte" (Quand le vent aboie ta mort, de Joaquim Ruiz) court sur 7 pages. Quand un chevalier aux yeux rouges et ses deux chiens sortis des flammes de l'enfer viennent réclamer leur dû, qui se mettra en travers de leur chemin ?

"Sefarad" (par Jordi Cabau, 7 pages dont un plan de la ville) se déroule dans la ville de Girona. Le scribe juif Roven Abinam, ami d'un des PJ, est accusé du meurtre de son beau-fils, Abraham Ravaia. Cette sombre affaire de famille permet de découvrir des aspects des lois familiales en vigueur chez les Juifs médiévaux.

"... El Diablo busca tu alma" (... Le Diable cherche ton âme, 11 pages) a été écrit à quatre mains par Joaquim Ruiz et Ricard Ibañez. Village de Llers, janvier 1352. L'alchimiste juif Yonah ben Abraham aidera-t-il à mettre un terme à la malédiction du chevalier infernal aux yeux rouges apparu dans le scénario "Cuando el viento aulla tu muerte" ? Il faudra aux PJ beaucoup de volonté pour plonger dans les entrailles du Mal et affronter des créatures qui n'ont rien d'humain.

"Dias de ocio" (Jours oisifs, 4 pages). Février 1352, à Barcelone. La fête du Carnestoltes (Carnaval) bat son plein. Dans la rue, on boit, on danse, on s'amuse de la manière la plus scandaleuse. Mais les tueurs, eux, ne prennent pas de vacances, pendant les fêtes...

"Gats de mar" (littéralement "Chats de mer", mais mieux traduit par "Chiens de mer", en 4 pages) a été écrit par Miguel Aceytuno et Ricard Ibañez. Le chat du navire Anna est mort écrasé par une caisse ! Il faut arriver à faire monter un autre chat (de son plein gré) sur le navire. Souriez donc en pensant aux valeureux PJ chuchotant "miiiiiinou" et agitant une sardine pour appâter le félin... Après cette divertissante entrée en matière, les PJ découvriront les affres du combat naval et, peut-être, l'amère saveur de la défaite.

"Despertaferro" est une campagne de longue haleine (5 parties, 22 pages), qui amène les PJ à travers toute la Méditerranée, de la Catalogne à l'Egypte des Mamelouks, en passant par la Sardaigne, la Sicile, Athènes, Delphes, Constantinople, la Bulgarie. Les épisodes sont nombreux et variés, et les cauchemars des PJ seront peuplés de tous les PNJ rencontrés au cours des aventures précédentes. Et personne ne revient vraiment indemne d'un voyage au pays des morts.

L'appendice 1 donne une série de personnages pré-tirés, dont chacun est un clin d'?il à un des auteurs de ce supplément : Ricardo de Ibaña (l'étudiant castillan), Jordi Cavila (l'artisan catalan), Mqü'el Al-Seytun (l'alchimiste arabe), Ruy Jachim (le mercenaire allemand), Arnal (le soldat catalan), Montserrat (l'artiste catalane), Bosc (la sorcière catalane).
L'appendice 2 regroupe tous les PNJ des différentes aventures du livre.
L'appendice 3 (une demi-page) indique comment jouer un Almogavar comme PJ. Les Almogavar étaient des mercenaires originaires d'Aragon. Soldats nomades, ils ont été envoyés à la conquête de la Sicile, puis sont passés au service de l'empereur à Constantinople. (A titre indicatif, un jeu de rôle, en catalan, leur a été consacré, sous le titre d'Almogàvars ; ce jeu, dont l'auteur est Enric Grau, est aujourd'hui épuisé).
Les appendices 4 et 5 ajoutent une nouvelle créature au bestiaire infernal, l'oupire (que nous connaissons mieux sous le nom de... vampire).
Le livre se termine sur une bibliographie comprenant 25 références.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 26 juillet 2013.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.