Contenu | Menu | Recherche

Recommandé par les éleveurs de rôlistes

Danza Macabra

.

Références

  • Gamme : Aquelarre
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Ecran
  • Editeur : JOC Internacional
  • Langue : espagnol (castillan)
  • Date de publication : mai 1992
  • EAN/ISBN : 84-7831-072-X
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Ecran à 4 volets A4 cartonnés formant un quadriptyque, plus un livret de 36 pages à couverture souple.

Description

Ce supplément fournit un écran cartonné avec, d'un côté, des illustrations d'A. Ballester, et de l'autre le recueil des principales tables à l'usage du maître de jeu (gains et pertes d'Irrationalité, caractéristiques des sortilèges, caractéristiques des armes et des armures, localisation des impacts, séquelles, liste et prix de matériels, système monétaire).

Le livret qui l'accompagne, "Danza Macabra" (Danse macabre), est un recueil de scénarios faits pour être joués en mini-campagne, visant à faire découvrir aux joueurs et aux PJ la vision populaire de la Mort à cette époque. Parcourant le chemin qui mène de la Navarre à Saint-Jacques-de-Compostelle, en passant par Burgos et le Leon, les personnages (Danza Macabra peut être jouée avec des personnages pré-tirés) font la découverte du sens initiatique de la Mort et de la Renaissance spirituelle, et apprennent, durant ce voyage, à côtoyer la Mort Médiévale.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 26 juillet 2013.

Critiques

Loris Gianadda  

Une excellent mini-campagne pour Aquelarre. Il y a un fil rouge simple (accompagner un vieil Hidalgo dans son pélerinage à Compostelle), qui permet d'enchaîner les quelques scénarios de ce supplément.

Les scénarios sont globalement indépendants entre eux mais ont une unité de ton et de thème : la cambrousse paumée et les mauvais présages. Chaque scénario peut être joué de manière très brève, en 2-3h, ou bien être enrichi pour faire une séance à peine plus longue.

Vraiment bien du début à l'épilogue.

L'écran aurait été bien plus joli si les deux volets centraux n'avaient repris le texte et les codes-barre de la couverture du livret...

Critique écrite en mars 2017.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques