Contenu | Menu | Recherche

9mm de diplomatie

Souffre-Jour 1 : L'Harmonde Enchanté (Le)

.

Références

  • Gamme : Agone
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Souffre-Jour
  • Langue : français
  • Date de publication : juillet 2004
  • EAN/ISBN : 2-9522657-0-4
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 86 pages à couverture souple.

Description

Issu de l'édition amateur, le Souffre-Jour est une collection de suppléments à thème tentant de combler les zones d'ombres des suppléments officiels. Le Souffre-Jour a été créé alors que la question de la reprise des droits du jeu Agone suite à la faillite de Multisim Editions restait incertaine, ce qui impliquait une absence de nouveautés.

Le premier numéro traite de l'Harmonde enchanté, en suivant le modèle du Bestiaire. Le fanzine y apporte nouveautés, précisions, et révisions.

"Les Enfants de l'Harmonie" s'attache aux créatures de l'Harmonde. On y trouve : la description de nouveaux animaux enchantés; les Maestres Animaux, parangons de leur espèce; les secrets des Danseurs ailés; l'influence du Masque sur les Danseurs et une nouvelle Excellence.

"Le Jardin des Muses" suit les traces de l'Ultime Perfection, nous faisant découvrir sur son passage deux nouvelles Merveilles et des places enchanteresses, lieux de Drame variés.

"Les Elémentäs" reprend les règles du Bestiaire concernant ces créatures issues des Muses et des Saisons, en les détaillant, les corrigeant et les complétant. On y trouve entre autres précisions la description de l'élémentalisme nain, présent dans les romans de Mathieu Gaborit et absent des livres de la gamme officielle.

"L'alchemie" est une nouvelle sorte de magie. Une magie de laboratoire, d'étude, assez proche de la science. Elle est divisée en plusieurs marches, chacune correspondant au niveau d'expérimentation atteint par l'alchemiste. Si la première Marche suit les règles de l'herboristerie, que l'on trouve dans le Bestiaire, les deux autres Marches, impliquant l'Eclat et des ingrédients plus particuliers, nécessitent des règles spéciales que l'on trouve décrites dans cet ouvrage. Des exemples de Formules pour les trois Marches achèvent ce chapitre.

Ce premier numéro du Souffre-jour s'achève sur un long scénario en trois actes intitulé "Les Anges des nuées". Il reprend la plupart des éléments décrits dans l'ouvrage. Dans une première partie, les personnages devront réagir à l'influence d'élémentäs dans leur domaine. Cela les mènera sur la piste de Merveilles qu'ils devront élever et guider dans le deuxième acte, pour enfin se rendre pour le dénouement dans un lieu enchanté de l'Harmonde.

L'ouvrage est ponctué de nombreux encarts proposant une interprétation originale de certains éléments de background, de textes d'ambiance et de nouvelles.

Une deuxième impression portant la mention "Edition révisée" a été tirée en Septembre 2004. Elle corrige des erreurs de maquette, les caractéristiques du falsivore et quelques fautes d'orthographes.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 29 juin 2010.

Critiques

Shandrill  

Tout d'abord la première qualité de ce supplément, c'est d'être là et de faire évoluer la gamme d'Agone ! Aujourd'hui peu d'ouvrages (voire pas d'ouvrages) sortent sur Agone. Il s'agit là d'un second souffle, d'autant qu'au vu du succès, c'est la preuve d'une réelle activité d'éminences grises !

Passons au livre en lui-même : belle maquette, effort de présentation réel de la part des auteurs et des illustrateurs qui ne font ce travail que par passion (merci à eux). D'autre part, les descriptions respectent la charte d'Agone et ça c'est très agréable ! Le livre est constitué comme le titre l'indique d'une partie sur les animaux et autres merveilles de l'Harmonde (ancelestes, danseurs ailés et j'en oublie). La fin du livre nous offre un scénario que j'ai fait jouer et que mes joueurs ont vraiment apprécié.

En d'autres termes, c'est un supplément de la gamme tout aussi nécessaire et utile que les autres. Je le conseille a tous les EG, ca vaut le coup !

 

Voilà enfin la petite Merveille que les abonnés de la mailing-list Agone guettent depuis quelques mois !

D'abord, les qualités formelles. Disons-le, c'est du très beau travail : une couverture extérieure plastifiée, avec une jolie illustration, une vraie quatrième de couverture, comme sur un vrai supplément, une maquette agonienne, une reliure solide, des illustrations variables mais toujours dans le ton. Rien de plus à dire, si ce n'est qu'en prime, à l'intérieur, c'est bien écrit, bien organisé et bien corrigé (pas de boulette d'orthographe à l'horizon). Mon exemplaire avait une erreur de maquette, mais à l'heure qu'il est, les exemplaires achetables ont été corrigés. Bref, c'est du travail de pro.

Au menu, comme son nom l'indique, les enchantements de l'Harmonde. Tout commence par une revue d'animaux enchantés présentés selon le format du Bestiaire, avec leur fiche et en prime quelques légendes bien placées. Puis, dans le même ordre d'idée, nous saurons tout, ou presque, sur les Maestres-animaux. La revue des enchantements de l'Harmonde continue sur un sujet qui a fait couler beaucoup d'encre et de sueur : les Danseurs ailés, leur vie, leur oeuvre et leurs secrets. Nous continuons notre promenade zooharmonique par un nouveau type d'Excellence et quelques Merveilles et Perfections. Après cette agréable balade, nous continuons sur les élémentäs, mineurs et majeurs, avec un joli texte d'ambiance, du background, des règles (et des tableaux !) pour gérer tout ça. Enfin, avec tout cela, mon bon monsieur, en prime, vous saurez tout sur l'Alchemie, une pratique occulte qui sent bon son vieux grimoire et ses accidents d'éprouvettes dans de sombres laboratoires humides.

Et enfin, parce qu'il ne faut pas oublier les EG surbookées, un synopsis de scénario et un scénario en trois actes, le tout mettant habilement en scène des éléments de background du supplément. L'Harmonde est bien fait, n'est-ce pas ?

Alors ? Alors, il est indéniable que c'est un travail de qualité et que les auteurs se sont fait plaisir pour nous faire plaisir. J'ai toutefois regretté, parfois, un certain manque d'envergure, surtout dans les scénarios. Le premier est une enquête mais l'intervention des PJ ne peut rien changer à l'histoire, ce qui est dommage. Le second recèle plus d'enjeux mais me semble parfois un peu léger du point de vue de la menace à opposer aux joueurs (s'ils ont plus de deux en Flamme) et surtout un peu trop dirigiste. Cependant, si tout n'est pas forcément utile ou jouable tel quel, il est certain que chacun y trouvera son bohneur : une créature par-ci, une idée par-là et le tour est joué.

Bon, alors ne faisons pas notre mauvaise tête et saluons cette gorgée d'eau fraîche et pure dans notre traversée du désert agonienne.

Isabelle Périer ¿ Casus Belli n°28

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques