Contenu | Menu | Recherche

Le site du GROG, c'est comme le dieu de l'Ancien Testament : beaucoup de règles, aucune pitié !

Annales du Disque-Monde (Les)

Références

Auteurs

Format de diffusion

16 fichiers pdf (287 pages)

Description

Dans l'espace intersidéral, les brumes s'écartent pour livrer le passage à une tortue. Pas n'importe quelle tortue, bien sûr. Une tortue géante nommée A'Tuin. Sur son dos, quatre éléphants feignent l'immobilité. Imperturbables, ils ne lèvent la patte que pour laisser passer un soleil et une lune format de poche. Un soleil ? Une lune ? Oui. Car ce n'est pas tout. Sur le dos des éléphants se tient, dans un équilibre parfait, le Disque. Le quoi ? Le Disque. Le Disque-Monde. Un univers plat. Enfin, il y a du relief, certes. Mais discal. C'est le mot. Sur ce disque, la vie suit son cours tant bien que mal autour de la majestueusement putride Ankh-Morpork, la plus grande cité du disque. Une cité que l'on appelle la grande Youpla, car elle rappelle l'odeur de ce fruit bien connu lorsque, trop mûr, il tombe au sol et s'éventre.

Et la vie prend bien des formes. Il y a des humains, bien entendu. Fort semblables à ceux que nous sommes. Il y a des nains aussi. Conformes à l'image que l'on se fait d'eux. Ils vivent dans des mines et détestent les trolls. Les trolls ? Oui. Les trolls. Ces êtres de pierre, plutôt stupides dans le meilleur des cas, mais d'une force redoutable. Et, pêle-mêle, il y a aussi des gnomes, des vampires, des lycanthropes, des zombies et des gargouilles. Oh, et des elfes aussi. Même si on préfère ne pas rencontrer ces créatures démoniaques. Et des dieux, aussi. Pour peu que l'on croie en eux.

Le Disque-Monde semble plus ou moins arrêté, ou à tout le moins en évolution lente, dans une période située entre notre Moyen-Âge et notre renaissance. La société diffère évidemment selon les pays et les cultures, voire les races. Mais globalement, on y retrouve une sorte d'Europe médiévale, d'Egypte pharaonique, d'Afrique forestière et sanguinaire, d'Australie bon enfant et désertique... Bref, il y en a pour tous les goûts. Et la magie ? Elle n'est pas en reste. Mais elle est affaire d'hommes. Un mage se doit d'ailleurs d'éviter toute relation avec les femmes, des fois qu'elles lui voleraient sa magie. Les femmes, elles, font d'excellentes sorcières. Pour ceux qui ne le savent pas encore, c'est là l'univers créé par Terry Pratchett dans les Annales du Disque-Monde.

Ce JDRA en est à sa quatrième édition et fut le premier jeu en français sur le thème du Disque-Monde. Il est à présent "motorisé" par le système FLAGS pour mieux répondre aux attentes des joueurs et des maîtres du jeu modernes. La création des personnages, notamment, s'en trouve accélérée. Il s'agit d'un jeu burlesque, comme vous vous en doutez, disposant de règles permettant de soutenir la narration et en adéquation avec l'esprit des romans (les points de Narrativium pour changer le cours de l'histoire, la règle du 8 en magie, la règle de la chance sur un million...). Le jeu est rédigé avec humour et dispose de nombreux exemples pour permettre aux débutants de démarrer en douceur. 

Il comprend :

  • Une couverture (1 page)
  • Une page de garde (1 page)
  • Un sommaire (5 pages)
  • Une introduction à l'univers et aux règles (5 pages)
  • La présentation du monde (19 pages)
  • Le guide géographique du Disque-Monde (23 pages)
  • Le guide de la ville d'Ankh-Morpork (26 pages)
  • Le guide de l'Université de l'Invisible (14 pages)
  • Une galerie de portraits (22 pages)
  • Les règles de création des personnages (57 pages)
  • Les règles du jeu (18 pages)
  • Les règles de magie (59 pages)
  • Les religions du Disque-Monde (20 pages)
  • Le bestiaire du Disque-Monde (16 pages)
  • Le guide des aventures dans le Disque-Monde (6 pages)
  • Une feuille de personnage (2 pages)

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 23 janvier 2015.

Mots des auteurs

Aucun mot de l'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Commentaires

Aucun commentaire sur ce jeu pour le moment.