Contenu | Menu | Recherche

La vie, le jdr et le reste...

Roberto Di Meglio

Auteur

Identité

Biographie

J'ai commencé à jouer aux jeux de rôle en 1980, à 14 ans. A l'époque les premiers exemplaires de D&D arrivaient dans quelques boutiques d'Italie, et un ami avec qui je faisais déjà du wargame l'a acheté. Nous avons tout de suite été accros, et pendant quelques années nos sessions de jeu ont été du jeu de rôle à 100 % (maintenant mes habitudes de jeu sont un peu plus équilibrées).

Presque immédiatement j'ai commencé à faire le maître de donjon, et comme tous les MD de l'époque, à écrire mes propres aventures.

J'ai commencé à assister aux conventions de jeu en 1984 - la toute première convention de jeu d'Italie eut lieu en 1982 - et cela a commencé à bouleverser ma vie. J'ai pris contact avec d'autres MD dans toute l'Italie, et nous avons décidé de monter ensemble un championnat national de D&D. Ce fut la première étape avant de devenir "professionnel". En 1987 j'ai lancé un fanzine de JdR, "Crom!" - le premier de son genre en Italie - et monté la première convention italienne de JdR, "Grifo Con".

Moins de trois ans plus tard, après d'autres conventions et d'autres magazines, avec mes amis Marcello Missiroli et Simone Peruzzi, nous avons créé "Kaos", le magazine de JdR italien qui a duré le plus longtemps, et l'un des plus durables au monde (avec 75 numéros entre 1990 et 2002, lorsqu'il cessa d'être édité). Au départ "Kaos" était édité par Granata Press, à l'époque un important éditeur de BD en Italie, mais environ deux ans plus tard il fut transféré à une nouvelle filiale, Nexus Editrice, dont les actionnaires comprenaient les autres rédacteurs du magazine et moi-même. Nous avions déjà quelques contrats de license avec Excelsior pour Simulacres, avec Steve Jackson Games pour Toon et Killer, avec Greg Porter pour Macho Women with Guns. Nous avons commencé à éditer ces jeux "légers" en 1993, et un an plus tard nous avons continué avec l'édition italienne de Warhammer FRP. En dehors de ces jeux à license (auxquels fut plus tard ajouté Shadowrun) j'ai participé à la création de notre premier jeu original, "Ken il Guerriero", fondé sur la série anime "Hokuto No Ken". Ensuite Nexus fit l'acquisition de "Lex Arcana" - un jeu italien fondé sur un empire romain fantastique alternatif, et d'une manière ou d'une autre j'ai été impliqué dans tous ces différents JdR.

En près de 15 ans de participation professionnelle aux JdR, la plupart des choses que j'ai créées pour le JdR l'ont été pour les magazines que j'avais créé. Comme j'ai commencé à faire des magazines de jeu en 1987, quand j'avais 21 ans, et que je n'ai jamais vraiment arrêté, j'ai écrit d'innombrables articles, aventures, et ainsi de suite. Ma première et unique aventure éditée hors magazine (en italien, pour D&D) fut en 1989, "Il Cavaliere Fantasma" (le Chevalier Fantôme). Je crois que ce que j'ai fait de plus significatif en JdR pour le magazine Kaos, c'est la série de règles Warhammer 40.000, utilisables avec Warhammer Fantasy Roleplay - on peut trouver une traduction en anglais sur la toile.

J'ai aussi édité d'autres jeux non JdR dans des magazines, comme la série de règles universelles de figurines "D3" (pour le magazine Kaos) et le jeu de course de char "Wheels of Death" (pour Giocarea).

A présent (début 2003), comme l'activité de la compagnie de jeu pour laquelle je travaille, Nexus, s'est déplacé des jeux de rôle à d'autres genres de jeu (comme figurines, plateau, cartes), ma participation professionnelle aux jeux de rôle est plutôt réduite : la seule activité JdR de la compagnie en 2003 est la publication de l'édition italienne de Dragon magazine (qui compense un peu la perte de "Kaos") et la traduction de la gamme Legends & Lairs de Fantasy Flight.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, être un "professionnel du jeu" ne représente pas d'innombrables occasions de jouer - j'ai moins de temps pour jouer à présent que lorsque je n'étais PAS un professionnel ! Même ainsi, je joue encore au moins un soir par semaine avec mes amis (en ce moment une campagne Warhammer, et WFRP est toujours mon jeu de rôle préféré) et nous faisons parfois des jeux de cartes (le Seigneur des Anneaux de Decipher) ou jeux de plateau (les préférés du moment comprennent les jeux Avalon Hill/Hasbro, comme Axis and Allies ou History of the World, et des jeux de Fantasy Flight, comme Citadels).

Aujourd'hui, mon job de rêve serait de réellement créer des jeux. Croyez-moi, lancer une compagnie de jeu n'est PAS la bonne voie si vous voulez être auteur !

A tous :
Yes, you actually still have fun gaming even when you are making your salary out of a gaming company (but you need to like games A LOT or you will end up hating them !).
(Oui, vous avez quand même plaisir à jouer même lorsque votre revenu vient d'une compagnie de jeu - mais il faut que vous aimiez BEAUCOUP les jeux ou vous finirez par les détester !)

Pour en savoir plus (en italien) :
http://giocabolario.hypermart.net/Ngbl6specquelli.htm
http://www.dungeons.it

Ouvrages Professionnels

Auteur(s)
Parution
Gamme
Editeur
Sartosa
première édition
janvier 1998WarhammerGrimoire (Le)

Cette bio a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.